Reportage : Croisepattes

Croisepattes
#AuRasDuSol

Argent récolté : 380 €
< Profil Twitter de @Croisepattes >

(Projet en cours)

Croisepattes sur Twitter, Ervé dans la vraie vie, est actuellement sans-domicile. Une vie parfois difficile, mais surtout une vie d’entraide et de débrouille dont il raconte les curiosités sur Twitter. Il est vite devenu populaire car il sait le raconter ce quotidien avec humour et ironie, permettant de mettre une distance avec la dureté de la réalité, et c’est ainsi qu’il a rendu visible aux yeux de tous des conditions de vie que subissent 300 000 sans domiciles en France, dans une certaine indifférence. Souvent drôle, parfois aussi fatigué, on suit son quotidien avec empathie, mais aussi en se sentant souvent très impuissant.

J’ai donc pris contact avec lui pour raconter son quotidien en photos. Mon idée était de vendre ensuite les photos produites pour l’aider financièrement. Il m’a donc emmené dans son quotidien, fait connaître ses proches, amis du quartier, voisins, bénévoles des associations Emmaüs et la mission évangélique rue Sainte-Marthe et aussi d’autres sans-domiciles. J’ai été surpris de découvrir un monde d’entraide et de solidarité qui réchauffe les cœurs.

C’est un projet que nous menons ensemble. Il m’a ouvert à son quotidien, m’a guidé, s’est prêté au jeu des photos. De mon côté je le suis, je m’applique à prendre des photos, que je développe et que tire sous agrandisseur dans mon petit laboratoire argentique.

Ce n’est pas une cagnotte solidaire, c’est une vente de tirages artisanaux des photos de notre projet commun dont l’argent sera partagé de façon équitable entre nous (50/50). L’argent sert à financer le matériel, mon travail de photographe (prise de vue, développement, tirage et envoi des photos), le travail d’Ervé sur le projet et son droit à l’image.

A terme, j’aimerai développer l’idée pour faire une association qui récolterait des fonds en vendant des photos montrant la vie des sans-abris, pour financer repas et logements.

Le mot d’Ervé

Rémi est venu me voir sur mon bout de trottoir. Rémi est photographe. Il est aussi très empathique. Et sympathique. Il a vite compris que j’avais un rapport à l’image très compliqué puisque je n’aime pas ma gueule bousillée par mes années en marge. La rue. Et puis, il m’a montré son travail et j’ai vu son œil. J’y ai décelé de la bienveillance et un soucis de cohérence entre le moment de prendre le cliché, sa mise en boîte et, surtout, la magie du développement. Et, sur le papier, sa magie opère. Son œil est couché sur la papier. Brut. Sans fard. Et son objectif est atteint. Avec timidité légère et l’envie de savoir, il te montre tel que lui pense te voir. Il s’en excuse presque devant mon enthousiasme vis à vis de telle ou telle photo. Sur certaines, je me trouve beau, moi qui me déteste.

Depuis, Rémi me suit au long court. J’apprécie. On rit, on discute, on s’engueule, on échange. On est devenu Ami en fait.

Quand je suis avec lui, je laisse ma détresse au vestiaire des sans-dent et donne toute confiance. La confiance est une partie du sens le vie. Et Rémi a cette confiance qu’il me donne en retour.

Si son travail et nos rencontres photographiques plaisent, ce sera une belle et douce satisfaction que de partager, figé argentique et authentique, nos belles rencontres.

Au Ras Du Sol.

Nous proposons pour l’instant 4 tailles de tirages

Open Edition (non-limité) 10x15cm à 10 euros
Open Edition (non-limité) 18x24cm à 30 euros
Tirage d’art numéroté (20 exemplaires) 20×30 cm à 150 euros
Tirage d’art numéroté
(10 exemplaires) 30×40 cm à 250 euros

Tous les tirages sont signés par le photographe et par Ervé évidemment !

Tous les tirages sont faits artisanalement par le photographe sous agrandisseur et sur papier Ilford haute qualité.

error: Content is protected !!