Burning Man -
Rémi Jaouen photographe à Paris vous présente son reportage photo sur le Burning Man 2015 dans le désert de Black Rock City dans le désert du Nevada.
15832
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-15832,unselectable,,columns-4,qode-theme-ver-7.8,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive,no-js
 

Burning Man

Discover another planet

About This Project

Burning Man

Black Rock City

 

C’est l’histoire d’une ville qui n’existe que 3 semaines par année. Elle se construit en une, vit la deuxième puis s’efface la troisième. Il n’en reste ensuite plus une trace.

Il se dit que c’est une ville magique, un petit coin de paradis où tout le monde est heureux et où tout le monde s’aime. Chaque habitant la fait vivre au mieux qu’il peut, libre de faire ce qu’il veut tant qu’il n’embête personne. Chaque habitant fait tout pour être heureux et surtout tout pour rendre les autres heureux. C’est une recette qui marche à merveille, le bonheur étant contagieux. Mais comment font-ils ? Il suffit d’offrir, sourire, aimer, respecter, regarder l’autre. C’est une ville où l’on ignore personne. Tout le monde est important, tout le monde est votre ami et vous êtes l’ami de tout le monde. Lorsque vous arpentez calmement les rues ensablées de Black Rock City sur votre vélo fleuri et coloré et que vous croisez quelqu’un, vous pouvez au choix sourire, saluer ou enlacer cet ami que vous ne connaissiez pas. Ne rien faire n’est pas dans la liste des possibles. Ces lois implicites ne sont écrites nulle part mais sont ancrées dans les entrailles de Black Rock City. Tout le monde les applique.

Ce petit bout de paradis est aussi le lieu des expériences humaines et sensorielles. Les habitants mettent en place toutes sortes d’endroits de découverte, de partage et d’amusement.  Lieux de relaxation, de découverte de soi et de son corps, d’amusement sans but, tout ce qui peut rendre heureux se trouve ici.

Au petit matin on vous réveillera en vous offrant de la nourriture. Puis lorsque vous entamerez votre balade à vélo qui n’aura pour but que la rencontre et la découverte de cette ville éphémère, vous croiserez des habitants qui feront tout pour vous persuader d’accepter pancakes et café préparés avec amour pour le burner tout venant. Bien sûr vous ne refuserez rien, même si vous n’avez plus faim.  Vous choisirez ensuite une des innombrables activités proposées par les différents camps sans savoir laquelle choisir tant la diversité est grande. Vous parcourrez sourire aux lèvres les artères de Black Rock City qui ont pour nom des heures pour les allées transversales et des lettres pour celles latérales. Vous sourirez à vos semblables arborant costumes aux couleurs chatoyantes ou bien souvent juste dans le plus simple appareil. Si l’idée de vous arrêter quelque part ne vous emballe pas et que vous êtes d’humeur à emmener votre monture à l’aventure vous irez découvrir l’immensité sableuse appelée playa située au centre de Black Rock City pour admirer sculptures, œuvres d’art et autres curiosités artistiques inclassables toujours sorties d’imaginaires sans limite. N’essayez pas de les nommer ou de leur prêter une quelconque représentation du monde réel. Animaux métalliques irréels, sculptures aux formes absurdes et harmonieuses… Ces œuvres sont le fruit d’un travail de longue haleine de leurs divins créateurs.

Le Burning Man, sorte d’évènement autour duquel gravite Black Rock City (que ses créateurs refusent de classifier) est aussi burning eyes. C’est un magique et soudain retour à l’enfance que de faire du vélo entre ces divers engins parfois immenses, aux couleurs rendant jaloux les arcs-en-ciel, crachant du feu au milieu de ce désert entouré par d’imposantes, magnifiques et intimidantes montagnes de toutes parts. C’est en quelque sorte une autre planète, un rêve éveillé, un monde parallèle. Chacun le qualifiera différemment mais les termes seront synonymes et chacun s’accordera à dire que ce n’est pas le monde réel.

Se sentir petite chose au milieu de tant de magie est un sentiment tellement jouissif.
Burning Man est une expérience difficile à raconter. Mais tous ceux qui y sont allés disent que personne n’en sort indemne et que cette expérience change la vie de tout être posant le pied sur cette autre planète, de toute âme voyageant dans cette autre dimension, dans ce petit bout de paradis qu’on appelle Black Rock City.

Date

August 30, 2015

Category
Reportage, USA, World
Tags
travel, USA
error: Content is protected !!